Rêve – 001

Rêve n°1 – 20 Mars 2018

J’étais en soirée avec ma pote, y a un mec chiant qui nous a parlé, puis un autre, et le temps que je remballe l’un, l’autre avec quasiment kidnappé ma pote. Donc j’me suis mis à sa recherche en montant les étages de la tour dans laquelle on était. L’ascenseur était hyper glauque, ça faisait des décors tout autour de l’ascenseur (parce qu’on pouvait aussi monter les étages à pieds) genre des collines, des p’tites montagnes, des p’tits chalets, ça faisait décor miniature de Noël. Et à chaque étage t’avait des babioles pour Noël ou de déco hyper moches et kitsch à souhait. Une fois arrivée à l’étage le plus haut, j’arrive dans une soirée bizarre, genre, y a des décos partout et j’ai l’impression d’être entré dans la soirée d’une secte de Noël et de la kitschitude.

Y a plein de gens, y a même Donald, mais je cherche ma pote en me faisant passer pour l’un d’entre eux. Avec un peu de mal, je retrouve ma pote, sauf qu’elle semble un peu déstabilisée, à moitié consentante d’être là. Quelque chose la gêne, donc je tente de faire diversion pour l’attirer quelque part, pour qu’on puisse parler à l’abris des regards. Et là, y a un de ses chats (normalement décédé :gêne: ) qui apparaît, le chat ne la reconnait pas mais vient vers moi. J’le prends, et il me fait des câlins, genre, trop mignon, le seul moment vraiment cool du rêve. J’me pose sur le canapé, et j’me rends compte qu’elle se fait engueuler par ses parents. Elle leur dit qu’ils valent pas mieux parce que ce sont que deux gros connards (ça c’est vrai par contre). J’commence à l’appeler pour qu’on parte parce que tout le monde bouge, bref, ça commence à partir en couille.

Et là t’a sa mère qui se sent outrée, et son père lance « ouais, bah t’as raison, et j’en ai marre de faire semblant » (il était sur le canapé aussi). Et il avoue qu’il se tape une petite jeune (elle apparaît). Une gamine en tenue d’écolière, le truc bien creepy, je lâche le chat et j’me casse alors qu’ils sont à la limite de s’envoyer en l’air (à côté de moi). Ma pote part devant moi, elle est énervée, donc plus rapide. Et en partant j’leur hurle « vous êtes gênants ». « Vous êtes vraiment trèèès gênants. » Et là, on est à 100m d’eux, et j’vois une pluie de flèches arriver sur eux.. Non, sur nous.. Non, pas des flèches… Des sortes de papiers crades en forme de kanji (un peu comme un « K », mais pivoté à 45 degrés). Et en continuant, en voulant partir de cet endroit bizarre, on croise une femme habillée bizarrement, on dirait qu’elle est habillée dans le même papier/tissu que les parchemins qui ont été lancés juste avant. Elle nous regarde bizarrement, ma pote panique et me dit « Aller, cours ! »

Et après avoir dit ça, la poupée/pantin/meuf glauque nous poursuit. On arrive dans un lotissement, les pantins nous encerclent. J’me cache sous un drap, et j’fais pas de bruit alors que ma pote part trouver une escape. J’me rends compte que les pantins me poursuivent pas, ils sont pommés. C’était don ça : ils sont attirés par le bruit. Quand elle revient, je mime à ma pote de ne pas faire en bruit. Et d’un coup, on trouve Shark, avec un gars. Il ne savait pas quoi faire, du coup il faisait du bruit et comme c’était vraiment pas facile de combattre ces pantins, j’ai fait du bruit plus loin en lançant un ballon de foot en plastique nul. ça les a fait partir, et il était sain et sauf.

FIN

PS : Tous les noms présents ici sont des pseudonymes pour ne pas entraver l’anonymat de mes amis.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s